Yeux fatigués ? Quelques astuces !

Y a un truc qui tourne pas rond ! Normalement les moments de grosses fatiguent tombent plutôt à l’automne ou au début de l’hiver. Et bien je ne sais pas si vous êtes comme moi mais ce passage du printemps à l’été me crève ! Un jour 32°C, le lendemain 18°C et de la pluie. Rien de pire pour fatiguer notre organisme. Et il faut bien avouer que le manque de vacances commence à se faire sentir. Aaaah qu’il me tarde le mois d’août ! En attendant pour être présentable au boulot (ou ailleurs) et donner l’impression que nous avons dormi 12 heures (alors qu’en réalité on peine à atteindre les 5 heures de sommeil) voici quelques petites astuces.

Règle n°1 : Estomper les cernes

Oui, c’est la base de tout ! Même lorsque je suis très fatiguée j’ai rarement de grosses cernes. Mais ça ne m’empêche pas de camoufler mes mini-cernes pour tenter d’avoir l’air pimpant. Pour ça j’utilise un anticernes que j’applique avec mon pinceau langue de chat. Pas de panique si vous n’avez pas ça sous la main (le pinceau, pas l’anticernes) vous pouvez tout aussi bien appliquer l’anticernes avec un pinceau biseauté ou directement au doigt en tapotant doucement (ce n’est pas le moment de faire la brute et d’empirer les choses !). On pose de préférence l’anticernes dans l’angle interne de l’œil en estompant vers l’extérieur. Si vos paupières ont tendance à devenir bleutées lors de grosses fatigues, n’hésitez pas à appliquer un peu d’anticernes sur ces demoiselles et plus particulièrement dans le coin interne.

Vous ne savez pas quel anticernes choisir ? J’utilise depuis pas mal de temps déjà le n°08 Beige Abricot de Couleur Caramel (11,40€ – 1,2g), il ne laisse pas de trace, s’applique le plus facilement du monde et en plus il est labellisé Cosmebio. Pour le pinceau langue de chat j’ai aussi choisi Couleur Caramel (16,90€).

Règle n°2 : Atténuer les poches

Rien de pire que les poches ! Et comme les supprimer totalement relève de l’impossible (mais ça ne vous empêche pas de tester la méthode glaçon : appliquez un glaçon (enroulé dans un tissus fin c’est mieux) sur les poches 2 à 3 minutes avant de passer au maquillage) nous allons plutôt tenter de rééquilibrer les volumes. Je viens donc déposer au doigt ou au pinceau (le pinceau langue de chat est mon ami) un peu d’enlumineur (point trop n’en faut) juste en dessous des poches. Ceci va permettre d’atténuer l’effet gonflé des poches. Elles ne vont pas disparaitre mais je vous promets qu’elles seront beaucoup moins visibles !

Niveau enlumineur mon choix se porte sur le Girl Meets Pearl de Benefit (29€ – 12ml) que j’applique habituellement au doigt. Mais pour les poches et plus de précision je privilégie l’application au pinceau.

Règle n°3 : Retoucher les sourcils

Pour réveiller le regard rien de tel que d’enlever un ou deux poils de sourcil. Mais attention mieux vaut ne pas en abuser, votre esthéticienne risquerait de se fâcher ! Je place un crayon, un pinceau, un stylo, un bâton (ou ce que j’ai sous la main et qui y ressemble) à la verticale le long du coin interne de l’œil. A l’endroit où le crayon atteint le sourcil j’épile à la pince quelques poils. Je veille à toujours respecter la ligne naturelle de mes sourcils ou c’est la catastrophe assurée. Ce petit coin de sourcil est l’endroit où va se nicher la lumière. En enlevant quelques poils notre regard va s’éclairer et on n’aura même plus l’air de lutter pour ne pas s’endormir (par contre si on ferme les yeux, forcément…).

Règle n°4 : Lisser les paupières

S’il y a bien une chose que je déteste c’est que les fards à paupières se glissent dans les plis de mes paupières. Et vous remarquerez que ça arrive plus facilement lorsque l’on est fatigué. Normal, la fatigue augmente la production de sébum et c’est ce méchant monsieur qui attire nos fards vers les plis de nos paupières ! Pour éviter ce petit (mais très énervant) désagrément, j’applique une base à paupières (au doigt) afin de fixer de d’unifier mon maquillage pour toute la journée. Et si je suis vraiment très fatiguée je n’applique d’ailleurs que la base sans y ajouter de fard à paupières. Ce ne sera pas le make-up le plus recherché ni le plus sophistiqué mais sans aucun doute le plus astucieux et le plus « camoufleur » !

Pour la base j’utilise absolument toujours l’Eyeshadow Primer Potion d’Urban Decay (teinte Eden – 17€ – 11ml).

Règle n°5 : Choisir des tons doux

Les yeux fatigués sont souvent rougis et ne supportent alors que des tons neutres et doux tels le blanc cassé, le beige ou le rose pâle. Toutes les couleurs contenant du rouge sont à bannir les jours de grosse fatigue. Exit donc le prune ou les bruns. On évite également les fards nacrés ou irisés et on préfère utiliser des fards mats (promis, aux premiers jours de vacances vous aurez le droit de ressortir les paillettes !). Et si comme moi le bord de vos yeux est rouge, effacez cette vilaine couleur avec un crayon khôl. Choisissez un crayon noir si vous avez les yeux foncés et un crayon blanc si vous avez les yeux clairs.

Pour le crayon contour de yeux, comme mes yeux sont clairs je choisi le n°16 (Blanc) de chez Couleur Caramel (9,40€ – 1,2g). L’application est agréable et ce crayon glisse sur la peau. En plus de ça il est 100% naturel. Pour les yeux foncés il existe un crayon contour des yeux noir de la même marque (n°01 (Mat Noir) 9,40€ – 1,2g).

Si après tout ça votre regard n’est pas défatigué (c’est que vraiment vous avez dû faire la fiesta toute la nuit) tentez un coup de poker en maquillant vos lèvres d’un rouge vif. Il illuminera votre visage et avec un peu de chance fera oublier vos yeux !

Rendez-vous sur Hellocoton !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *